LA JUSTICE

La justice de la société symbiotique protège la vie et son integrité ainsi que le fonctionnement sain de l'écosystème humain. Elle met hors d'état de nuire les fonctionnements égoïstes délétères.

 


Exemple :

 

"Droit inaliènable à la santé et à la liberté sanitaire individuelle :

 

L'individu a la pleine souveraineté de son corps, et choisit, en tous cas, librement, les pratiques sanitaires impactant celui-ci et l'environnement influençant sa santé.

 

Les pratiques d'autrui ne doivent en outre, jamais, impacter sa santé individuelle sans son consentement conscient préalable véritable.

 

En cas de doute le principe de précaution s'applique, OBLIGATOIREMENT.

 

Tout manquement à ces principes est un crime grave"

 


Tous les organistations malfaitrices ainsi que tous les participants, à commencer par les responsables les plus importants, doivent, et vont être mis en lumière publiquement et poursuivis individuellement. Au minimum, la réparation maximum sera exigée. Au pire, l'enfermement à perpétuité et confiscation totale des biens avec mise en lumière publique de toutes exactions et méfaits.

 

 

La poursuite concernant le "crime contre l'humanité" ou le "crime contre la vie" (aussi appelé ECOCIDE) n'a pas de limite dans le temps, elle est, evidemment, rétroactive, afin de permettre la réparation et la correction maximale de cette folie.

 

 

Tout être humain conscient ("citoyen de la société symbiotique") est appelé à se renseigner et à cesser immédiatement tout soutient inconscient à un de ces deux crimes par une activité ou un comportement pouvant paraître anodin dans le conditionnement déletère actuel.

 

 

Il est aussi appelé à participer à informer les individus sur leurs méfaits concernant ces deux crimes, puis mettre en lumière publiquement et mondialement au plus vite les personnes morales et individuelles responsables de ces crimes, de façon certaine (nul doute possible), claire et précise, ainsi que leur nature détaillée.

 

 

L'attaque judiciaire des responsables et complices collaborateurs  ---> Corruption, désinformation, entrave des fonctionnements sains, acteurs effectifs matériels des pratiques mortifères des entreprises va commencer sur le plan individuel. (Du plus grave en priorité au plus relatif)

 

 

 

Les - crimes contre l'humanité - et - écocides - actuels :

 

Voir onglet Ecocides

 

Tous ces crimes sont d'une gravité extrême

 

>>><<<

Détermination précise, mise en forme et développement en cours tout autour du globe

 >>><<<


MISE EN PLACE DE LA CONSTITUTION DE LA LEGISLATION DEMOCRATIQUE* MONDIALE UNIVERSELLEMENT OUVERTE

(SOUMISE A L ECOLOGIE, INDISPENSABLE

A TOUT ETABLISSEMENT PERENNE)

 

* Démocratique = PARTICIPATIVE

 

-- JUSTICE GENERALE DEMOCRATIQUE (Mise en place) --

 

MISE EN PLACE DES MEDIAS ET STRUCTURES NECESSAIRES A SON ETABLISSEMENT DYNAMIQUE (STRUCTURE DE TYPE UNIVERSITES ET ENCYCLOPEDIES LIBRES (wikipedia)) NE POUVANT FAIRE L'OBJET D'UNE CENSURE PAR UNE MINORITE.

 

EN CAS DE DESACCORD, DOIVENT FIGURER LES VERSIONS POSSIBLES DANS LA MESURE DE LEUR COHERENCE ECOLOGIQUE ET DE LEUR PERTINENCE POUR LA DEFENSE ET PROTECTION DE L'INTEGRITE DE LA BIOSPHERE, DES ECOSYSTEMES, ET DE TOUS LES INDIVIDUS, ET DE LEUR EVOLUTION HEUREUSE ET EPANOUISSANTE AU SEIN DE L'ECOSYSTEME HUMAIN. CE AFIN D'ARRIVER FINALEMENT A UNE FORMULATION ET STRUCTURE SATISFAISANT TOUS.

 

IL EST A NOTER AUSSI QUE LES DIFFERENTS ECHELONS (PETITES LOCALITES, DEPARTEMENTS, REGIONS) DE REGROUPEMENT SOCIAUX CORRESPONDENT A DES DOMAINES ET DES CHAMPS D'APPLICATION LEGISLATIFS DIFFERENTS ET DOIVENT ETRE DETERMINES DE MANIERE SATISFAISANTE POUR TOUS.

 

C'EST DIRE QU'IL NE DOIT PAS Y AVOIR INGERENCE ET OPPRESSION DES STRUCTURES PLUS PETITES PAR LES ECHELONS DE PLUS GRANDE ECHELLE EN DEHORS DE L'ECOLOGIE ABSOLUMENT NECESSAIRE, LES STRUCTURES ETANT, NOUS LE RAPPELONS, DES STRUCTURES DE SERVICE DEVANT SATISFAIRE TOUT LE MONDE SANS EXCLUSION.

 

 


TYPE DE SUFFRAGE

 

> SUFFRAGE UNIVERSEL DIRECT NOMINATIF, AVEC TRANSPARENCE UNIVERSELLE

 

>>> POSSIBILITE DE VERIFIER A CHAQUE VOTE, LE DETAIL POUR TOUT INDIVIDU ET LOCALITE >>> GARANTIE DE L'INTEGRITE, ARCHIVE EN MULTIPLES EXEMPLAIRES ET REPARTI A LA DEMANDE

 

 

- LA POSSIBILITE DE MASQUER SON VOTE PAR CHOIX INDIVIDUEL N A PAS DE JUSTIFICATION PERTINENTE RELLE, CAR LES DECISIONS SOCIALES NE DOIVENT THEORIQUEMENT RIEN AVOIR A CACHER ET SURTOUT, CELA EMPECHE LA GARANTIE DE L'INTEGRITE DU SYSTEME.

 

L'OPPRESSION GLOBALE ET LOCALE SONT EVIDEMMENT INTERDITES, et les oppressions au sein du domaine familial relevent de l'application de la justice par les forces de défense du vivant et des actions à mettre en oeuvre individuellement.

 

 

POUR CHAQUE VOTE, CLASSEMENT CLAIR ET PRECIS PAR VILLAGE ET LOCALITES DES PLUS PETITES AUX PLUS GRANDES AFIN DE PERMETTRE UN CONTROLE CONSTANT FACILE DE L'INTEGRITE DU SYSTEME LEGISLATIF. TRANSPARENCE TOTALE DU "DEPOUILLEMENT" A TOUS LES ECHELONS DE CALCUL.

 


Il n'y a pas lieu de légiférer excessivement, la loi doit rester simple, logique, concise et pertinente pour être facilement abordée par toute la population mondiale, dans toutes les localités.

 

La jurisprudence doit se construire en tentant toujours de satisfaire au mieux toutes les parties dans le bon ordre de priorité, par la justice, et donc la pertinence de sa mise en oeuvre en terme de conséquences à court, moyen et long terme sur tous les plans.

 

> La structure doit être mise en oeuvre par une organisation en réseau mondialement établie à but social strictement non lucratif, non-gouvernementale ouverte universellement. >>> Mission de collecte et transmission intègre de l'information interactive.

 

> Une complexification excessive témoigne d'une dégénérescence du système.


- ECOCIDES ET AVENIR DE LA BIOSPHERE

 

 

MISE EN PLACE DE STRUCTURES PARTICIPATIVES LIBRES MAIS PERTINENTES POUR UNE EFFICACITE MAXIMALE RAPIDE.

 

 

MISE EN PLACE DU "MEDIA DE DECISION POUR LE FUTUR DE LA BIOSPHERE" DE L ENFANCE EVENTUELLEMENT UN "TRIBUNAL DES ENFANTS" ( TRANCHES D'AGE POSSIBLES / moins de 10 ans, de 10 à 14 ans, de 14 à 18 ans )

 

 

JUSTICE QUOTIDIENNE :

LE CORPS INDIVIDUEL

 

Le corps individuel existe sous la pleine souveraineté de la conscience à laquelle il appartient. Il n'y a aucun lieu de sanctionner pénalement par une justice sociale un individu les atteintes que celui-ci inflige à sa propre incarnation. Ces atteintes sont sanctionnées sévèrement, naturellement par les lois biologiques, et ne sont sont pas les causes directes de tord à autrui ou au reste du vivant. C'est la limite en terme de liberté.

 

 

L'auto-destruction, si répandue de nos jours est un symptôme de déséquilibre interne individuel et d'une difficulté à interagir avec l'extérieur qui met sûrement la plupart du temps en lumière  un dysfonctionnement social global grave.

 

 

Toute contrainte médicale et sanitaire sur et impactant les individus sans leur véritable consentement est un crime avéré, la mise en place à plus ou moins grande échelle (quelque soit la majorité de l'approbation populaire > manipulation par la peur) est un crime contre l'humanité.

 

---------------

 

La justification de ce crime relève en outre d'une ignorance sans nom tentant d'éradiquer* artificiellement une forme microbienne du vivant ou virus jugés source de problème au lieu de comprendre le dysfonctionnement de l'établissement humain qui est à l'origine de celui-ci.

 

Une véritable compréhension permet en effet d'appliquer la correction en vue d'une collaboration avec le vivant plus cohérente, la médecine individuelle consciemment choisie par une information véridique exacte, claire et totale est, LA SEULE, médecine acceptable.

 

* l'éradication artificielle par les traitements (notamment préventifs dangereux) d'une forme microbienne du vivant ou de virus est une utopie puérile extrêmement dangereuse et délétère.

 

---------------

 

Il est à noter que la justice n'est en aucun cas soumise à l'émotionnel ou au sentimental. Elles s'applique de manière absolument juste, pertinente, et logique.

 

 

Sa réalisation la plus correcte en terme de résolution parvient à une satisfaction de toutes les parties au regard des fautes commises, lorsque la mise hors d'état de nuire est possible ainsi dans le cadre de la justice, la satisfaction prioritaire étant, bien entendu, celle des victimes avérées.

 

 

DOCUMENTAIRES :

 

Organisations :

 

- End Ecocide on Earth