LE SAUVETAGE DU VIVANT

Les individus en charge du sauvetage (actuellement pompiers) doivent impérativement être rémunérés convenablement. Ces gens là sauvent les vies...

 

 

La justification selon laquelle il ne faut pas que les sauveteurs le devienne pour la rémunération est fallacieuse. Si un sauveteur s'avère ne pas avoir de réelle motivation et pose problème en terme de sauvetage, il suffit de le mettre dehors convenablement.

 

 

Par ailleurs il est préferable que les charges d'activité ("travail") restent modérées et que le nombre de sauveteurs soit élevé. Ce, pour des raisons évidentes de santé et de résilience du système de sauvetage. Il sera donc possible soit de faire une autre activité, soit de toucher le salaire minimum social en complément assurant déjà vraiment le nécessaire à la vie.

 

 

Le nombre de catastrophes humaines tant sur le plan individuel que collectif pose par ailleurs la question de la dégénerescence d'une société et du danger évident de l'infantilisation de la population.

 

 

Vous avez dit une médaille ?