NOS BESOINS PSYCHO-PHYSIOLOGIQUES REGULIERS

(En rapport avec l'activité sociale constructive)

 

 

Besoins psycho-physiologiques, car bien qu'ayant une relative autonomie apparente, ils sont indissociables.

 

 

- Le besoin d'activité physique, de mouvement

 

Le corps humain, son psychisme (sauf peut être dans de tres rares cas d'un mental entrainé à l'extrême à la méditation) ont un besoin impérieux de mouvement, d'activité physique, pour trouver l'équilibre.

 

 

Comme disait einstein, "la vie, c'est comme la bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l'équilibre". Sur le plan symbolique, en ce qui concerne le chemin de vie, cette phrase est interessante et se vérifie, Bien entendu, il s'agit de ne pas la prendre de façon simplifiée pour justifier bêtement de courir en avant sans savoir ou on va. C' est encore, et a été fortement valorisé à tord par un dysfonctionnement social délétère, et c'est extremement regrettable puisqu'en fait il ne s'agit du coup pas "d'avancer".

 

Ah ouuuui, tiens.... Et alors?!? il faut faire  du sport alors ?... Mais alors, les autres ? le petit pourcentage qui fait le travail manuel pour tous les autres ! Le seul travail indispensable à notre survie. Y son.. y sont  pas fatiguéééés ?!? Ah boooon...

Mais ce n'est pas pour son sens initial que cette phrase m'interesse, plutot dans un sens purement litteral, tu te sens déséquilibré, va marcher, faire une activité physique, et plus tu le feras correctement et en présence à l'instant, plus l'équilibre que tu trouveras sera harmonieux et harmonisant.

 

 

L'homme a été créé par la nature avec une nécessité et donc une capacité à l'activité physique pour assurer sa survie. Celle-ci a donc, éco-logique, créé le système de récompense physiologique a cette nécessité conjointement, l'homme a besoin d'activité pour être heureux, ou du moins, c'est en géneral un des facteurs les plus faciles à mettre en oeuvre pour atteindre un équilibre permettant le bonheur.

 

Revenons donc à notre propos, le remplaçant du travail. Pour être cohérent et sain, il doit être un savant mariage entre sport, et faire ce qui est nécessaire.

 

Pour ce faire, il doit permettre à chacun (à tous) de l'aborder en activité physique saine.

 

Pour ce faire :

 

- pas de rythme imposé mais une organisation permettant à chacun de prendre celui qui lui convient à ce moment

 

- Pas de répetition trop prolongée mais plutot un changement tres régulier des mouvements. Le moins possible de gestes minimalistes répétés voir pas du tout, nous ne sommes pas, des machines !

 

- Pas de fonctionnements unilatéraux mais toujours équilibrés, quitte à prendre (et non pas perdre) beaucoup de temps sur le coté ou on n'est pas à l'aise du tout, puisque non entrainé par une vision limitante de l'être.

 

...