l'ego

 

 

Une definition

 

 

Le terme ego selon les sources et courants de pensée n'est pas forcément utilisé de la même manière, on ne lui donne pas forcément le même sens. Cela complique grandement les choses et donne, comme souvent dans ce cas, des discussions et débats stérils puisque les parties n'utilisent pas le mot avec la même définition.

 

 

Une definition possible : Structure mentale de survie dysfonctionnelle, issue des experiences passées, mais rémanente.

 

 

La plus grosse différence que l'on trouve est, que pour certains, ego et individu sont une seule et même chose. Pour d'autres, dont je fais partie (car c'est beaucoup plus clair ainsi) l'individu est la part individuelle de l'Être, et l'ego la partie ignorante de l'individu se croyant à tord fondamentalement séparée du reste, polluant la Conscience dans son individualité. Il semblerait cependant que l'on ne s'affranchisse jamais vraiment complètement de l'ego et que bien que la pourrissant d'un côté il soit nécessaire à notre survie (du moins pour un temps)

 

 

Dans ma façon d'utiliser le terme, l'égo est donc une identité pratique à défaut d'autre chose, mais fausse, dont on a plus ou moins conscience et croyant avoir une existence intrinsèque fondamentalement séparée du reste. En fait c'est en quelque sorte un prisme deformant obstruant l'ouverture d'une manifestation de la Conscience. Généralement, on oscille avec mélange (de ce que j'en sais) au cours d'une vie successivement entre différents egos ayant la meme toile de fond (l'être) et l'individualité prolongeant le Tout par les differentes subdivisions l'incluant (l'être manifesté). Le "jeu" de l'évolution personnelle étant de découvrir cette individualité et d'adapter graduellement l'ego par l'integration des réelles structures et nature de l'être afin de corriger ses erreurs de perception, interpretation et fonctionnement; ceci afin de tendre vers cet être réel cohérent. (Cohérence ici, dépassant ce que peut appréhender initialement le mental égotique, incluant les réalité dites rationnelles comme irrationnelle, mais de façon fonctionnelle) D'autre l'appelent "moi superieur" (à moins que cela ne soit une autre forme d'ego à conscience plus large)

 

 

La volonté de puissance

 

 

La volonté de puissance egotique (ou égoiste) est vouée à la confrontation, tôt ou tard, à l'impuissance. Elle ne peut trouver qu'une pseudo-satisfaction relative et momentanée dans l'ignorance, une appréhension partielle du réel temporaire.

 

 

Pour pousser plus loin cette compréhension, l'ego se trouvant à la superficialité de la conscience et ne refletant pas les besoins de l'être réel, tout "pouvoir" égotique, se faisant au détriment d'autrui est une illusion, en définitive il s'éxerce aussi au détriment de soi-même. C'est en fait un pouvoir de nuisance, celui de nuire aux autres autant qu'à soi-même.

 

 

La seule manière de combler réellement cette pulsion primaire (source de celle de croissance) de façon pérenne est de servir la Vie, qui est plus grande que nous, en acceptant qu'elle nous dépasse. Parce que c'est ainsi. Tout développement individuel est alors fait pour combler de la meilleure façon nos pulsions et aspirations, et pour servir la vie dont nous sommes une petite, manifestation.

 

Egos spirituels!

Egos spirituels!

Montez pas trop haut! Au d'ssus...

 

c'est le "vide" inter-sideral !


Il semble judicieux de faire à attention à repérer lorsque les personnes interagissent avec nous par des fonctionnements égoïstes. Cela peut nous gaspiller inutilement beaucoup d'energie sans faire évoluer les choses dans le bons sens.


Musiques :

 

- Mumi handpan -merci-