LA NECESSITE D'UNE COHERENCE LINGUISTIQUE

 

 

- Une cohérence malgré les jargons

 

 

Le langage est l'outil primordial de la communication, donc de partage de la connaissance mentale. Aussi, plus il est uniforme quelques soient les domaines et donc cohérent globalement, plus le partage de la connaissance et la compréhension mutuelle (indispensable à une bonne coopération) sont faciles et efficaces.

 

 

La logique veut qu'un même objet soit désigné par le même mot quel que soit le domaine afin d'être compris par le plus grand nombre, tout simplement parce qu'il s'agit du même objet. L'appeler differement dans chaque discipline ou domaine sans réelle nécessité fonctionnelle rend le langage hermétique au reste de la population et donc crée un frein à la compréhension et la communication globale, et par extension à l'évolution et l'harmonisation.

 

 

L'existence d'un jargon, se justifie evidemment dès lors qu'il faut désigner des concepts, processus, objets ou toute autre chose n'existant que dans un domaine. Mais le développement de jargons hermétiques injustifiés presque totalement séparés de la langue globale trouve sa source dans les déviances néfastes que génère l'ego par ses formes individuelles et collectives de manière plus ou moins inconsciente, l'ego étant de toutes façons toujours une certaine mesure d'inconscience (rappel: ego > fondé sur la croyance de séparation du reste et "existant" dans la confrontation avec le reste, l'autre)

 

 

Dans le cas du langage, la déviance se fait par des pulsions egoïstes élitistes (désir de démarcation, de "domination subtile", satisfaction par la pensée "il n'y a que nous qui pouvons comprendre") ou des tentatives de manipulation par un maintien dans l'ignorance d'autrui par divers egos afin de servir leurs intêrets (ou devrais-je dire pseudo-intérêts puisque mus par des desirs inappropriés). Cela peut aller du garagiste ou du banquier parlant à leur client... au monde actuel de la finance masquant son inutilité en terme de fonctionnement social global et son illegitimité totale par sa complexité.

 

 

Bien entendu, ayant appris nous même et subi à divers degrés le conditionnement moderne, nous utilisons presque tous, les différents jargons séparatistes sociaux actuels. Il y a en tout cas un réel travail nécessaire de mise en cohérence et d'uniformisation du langage entre tous les domaines. Cette uniformisation ayant deja commencé sera nécessaire à l'échelle planétaire afin d'avoir un système de communication efficace et fluide globalement, ouvrant vers la synergie et l'économie de temps et d'énergie maximale en terme de communication et donc d'apprentissage. Cela demande bien sur comme prérequis, de comprendre que l'honnêteté est le comportement le plus fonctionnel en définitive, puisqu'il s'agit d'échanger sur une base véridique, mais c'est la une autre question qui doit être apréhendée par la spiritualité et la connaissance de soi, la découverte du Soi.

 

 

Un point important cependant, est que l'uniformisation dont je parle n'est absolument pas limitante. Il ne s'agit pas de niveler la communication par le bas avec un vocabulaire étriqué ouvrant sur une apréhension mentale du réelle limitée et fermée. Non, il s'agit simplement de la rendre cohérente afin que les langages des spécialités ne soient que des extensions du langage global et soient reliées entre elles par leurs similarités, et ainsi facilement abordable par n'importe qui. Les processus, mécaniques, formes similaires et autres gagnent à être désignés par le même mot quelque soit le domaine.

 

- L'absolue nécessité d'un langage véridique (ne pas mentir)

 

 

Beaucoup de mots sont détournés aujourd'hui à des fins de manipulation, ce sont toutes des formes de mensonges plus ou moins subtils, étonnamment communément acceptés.

 

 

Le mot communication dans son utilisation actuelle en est un bel exemple. Il désigne la plupart du temps une manipulation jouant sur le mental, l'émotionnel et les pulsions des individus par détournement de mots et bien d'autres procédés fallacieux afin d'induire chez eux un comportement désiré bien que non naturel, ni souhaitable. La encore, cette mise en oeuvre trouve sa source dans des desirs inappropriés et l'absurdité d'utiliser son prochain aux dépens des deux parties.

 

 

Le résultat de cette pseudo-communication est une multitude de sens de plus en plus abstraits et de programmation fallacieuses sur la plupart des mots menant à une sorte de charabia ou les discussions ne sont plus possibles sans devoir redéfinir les mots clairement avant de commencer.

 

C'est donc très simple, un mot désigne une chose (plusieurs uniquement si il y a un lien et que c'est plus fonctionnel ainsi) et ne sert qu'à désigner celle-ci. Quand aux concepts abstraits, il est nécessaire de les définir clairement et de les utiliser à bon escient sans en faire des graals à utiliser en carotte pour faire courir les foules alors même qu'elles ne les comprennent pas vraiment.

 

 

Le mensonge dit "par omission" est bien entendu à proscrire aussi.

 

 

Exemple:

 

la liberté n'est pas un concept si difficile à expliquer, c'est se connaître soi-même et pouvoir vivre sa vie en conséquence.

 

Cette définition est bien loin du concept abstrait qu'on définit sans le dire par : pouvoir faire tout et n'importe quoi. Ce qui est juste insensé, délétère et mène à un gaspillage innomable de l'énergie, des ressources et rend très facile la manipulation mal intentionnée.

 

 

NOTRE "INTELLIGENCE"  ET NOTRE ENERGIE ONT ETE AU SERVICE DE LA CONNERIE PENDANT BIEN TROP LONGTEMPS, IL EST IMPERATIF QUE NOUS DEVELOPPIONS NOTRE CAPACITE A LA DECROISSANCE ACTUELLEMENT NECESSAIRE. DEPECHEZ VOUS DE RALENTIR!